Home / Economie / Séminaire international sur le Financement de l’Education : Le Gabon représenté par son Ministre
Séminaire international sur le Financement de l’Education : Le Gabon représenté par son Ministre

Séminaire international sur le Financement de l’Education : Le Gabon représenté par son Ministre

(Gabon Presse) – C’est en sa double qualité de présidente en exercice de la conférence des Ministres de l’Education des Etats et Gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) et de présidente du comité de pilotage de l’IFEF que Madame Nadine Patricia ANGUILE OBAME, Ministre de l’Education Nationale a pris part à ce séminaire international sur le Financement de l’Education dans les pays en développement. 

Pendant trois jours, plus de 200 participants dont plus d’une dizaine de Ministres de l’éducation de différents pays de la sous région et d’ailleurs ainsi que des partenaires techniques et financiers, ont réfléchi sur les mécanismes innovants de financement de l’éducation.

Au total, plus de 17 recommandations ont été formulées par les participants qui se sont inspirés de la lettre de cadrage de cette rencontre de la capitale marocaine. Entre autres recommandations on peut citer, l’implication des parents d’élèves et des organisations de la société civile dans la gestion des écoles, pour plus d’efficacité dans la mobilisation des ressources et plus de transparence dans leur management.

De plus, ils ont recommandé d’inciter les collectivités locales à mobiliser les leviers de financements disponibles au plan local et international dans le cadre des coopérations décentralisées (jumelage, parrainage, coopération inter universitaire), en termes de contributions des ménages et des collectivités locales.

Pour le secteur privé, les participants ont proposé de mobiliser le secteur privé autour du concept de responsabilité sociétale des entreprises à travers des fondations d’entreprises, le soutien de certains secteurs d’activités comme la téléphonie et les banques, le développement de l’entreprenariat social dans le secteur de l’éducation.

Puis une autre recommandation et non des moindres encourageant l’élaboration régulière de comptes nationaux de l’éducation afin de suivre le financement de l’éducation, tout en incitant les Etats à promouvoir une meilleure coordination des flux de ressources et à identifier les déficits de financement en privilégiant une meilleure reddition des comptes.

Les travaux se sont déroulés sous forme d’ateliers et d’exposés animés par des panélistes de hauts rangs, pour un partage d’expériences des systèmes éducatifs des pays membres de la CONFEMEN.

Prenant la parole à la cérémonie de clôture de ce séminaire en sa qualité de présidente en exercice de la CONFEMEN, et au regard de la pertinence des conclusions issues de cette grande rencontre internationale, madame Nadine Patricia ANGUILE OBAME a pris l’engagement, au nom de ses collègues Ministres de l’Education, de remonter les recommandations au plus haut niveau pour solliciter « une prise en compte et une application tout en tenant compte des réalités de chaque pays ».

Cette rencontre a permis d’identifier des pistes pertinentes et des stratégies efficaces de développement de systèmes de financement innovants et durables de l’éducation afin de relever les défis de l’équité et de l’égalité surtout dans les pays en développement.

L’organisation de ce séminaire avait été décidée lors de la 57ème conférence ministérielle de la CONFEMEN tenue à Libreville en avril 2016.

La CONFEMEN est la plus vieille institution de la Francophonie créée depuis 1960. Elle compte 44 Etats et Gouvernements membres dont le siège se trouve à Dakar au Sénégal.

FIN/GABONPRESSE/REDAC/2017

About Redaction Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top