Home / Economie / Gabon : Le nouveau port cargo construit par GSEZ sera opérationnel au mois de mai 2017
Gabon : Le nouveau port cargo construit par GSEZ sera opérationnel au mois de mai 2017

Gabon : Le nouveau port cargo construit par GSEZ sera opérationnel au mois de mai 2017

Libreville, Vendredi 28 Avril 2017 (Gabon Presse) – Le port cargo construit par GSEZ sera opérationnel au mois de mai 2017 a déclaré le PDG d’olam Gabon M. Gagan Gupta lors d’un entretien accordé à la presse.

D’un coût total de 255 millions de dollars, cette nouvelle plateforme portuaire de 18 hectares, essentiellement dédiée au trafic de containers et cargo général, a été conçue spécifiquement dans le but d’améliorer les capacités logistiques offertes par le Gabon.

D’une capacité de 3 millions de tonnes/an, ce port devrait permettre d’étendre les capacités portuaires, accélérer les trafics et augmenter la compétitivité du Gabon pour les activités d’import-export avec l’apport de nouvelles techniques (moyens de manutention modernes) qui permettront de gagner en efficacité.

C’est un outil logistique moderne avec de grandes capacités d’entreposage, notamment des silos à grains (capacité de 10 000 tonnes), des cuves de stockage pour l’huile de palme produite par Olam Palm Gabon (capacité de 8 000 tonnes) et autres aires de stockage pour les clients privilégiés de la Zone économique spéciale de Nkok, également développée par le groupe.

Selon les responsables d’Olam, la construction de cette infrastructure portuaire en continuité du port minéralier Nkok, grâce au partenariat public-privé entre Olam International Ltd et l’État gabonais, permettra de diminuer les coûts logistiques et d’augmenter la productivité. Ce dispositif devra également rendre le Gabon plus attractif pour ce qui est des industries importatrices et exportatrices, et enfin, faciliter les Investissements directs étrangers (IDE).

Ils assurent enfin qu’au même titre que les autres activités mises en place par Olam Gabon, cette nouvelle plateforme portuaire contribuera sans doute, et de manière significative, à l’augmentation du volume des trafics, indique-t-on.

FIN/GABONPRESSE/REDAC/2017

Source : Le nouveau Gabon

 

About Redaction Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top