Home / Actualités / Gabon: De l’ivoire de Booué saisi à Libreville
Gabon: De l’ivoire de Booué saisi à Libreville

Gabon: De l’ivoire de Booué saisi à Libreville

Libreville, Lundi 8 Janvier 2018 (Gabon Presse) – Gustave Ndong se sait sans doute condamné pour son forfait. Le trafic de trophées d’espèces est interdit. Et quand on parle d’ivoire, on parle d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à six mois. C’est ce qui l’attend, a priori.

La journée du 4 janvier s’est très mal terminée pour Gustave Ndong, un Gabonais vivant à Booué. L’homme s’était sans doute imaginé plein aux as à la fin de sa journée ayant fixé un rendez-vous à Libreville pour y vendre son butin.

L’homme est parti de Booué, dans le département de la Lopé, il y a quelques jours avec de l’ivoire pour une livraison à Libreville. Arrivé sur les lieux, il donne rendez-vous à son client au quartier Charbonnages, dans le 1er arrondissement de la capitale gabonaise. C’est là malheureusement, pour lui, que l’alerte sera donnée. Ce sont les éléments de la PJ qui vont intervenir. Accompagnés d’un juriste de l’ONG Conservation Justice et d’agents des Eaux et Forêts, les éléments de la PJ prendront Gustave Ndong en flagrant délit de détention et commercialisation de quatre pointes d’ivoire correspondant à deux éléphants abattus. Le sac contenant les ivoires est alors saisi, fouillé et le contenu dévoilé.

Questionné sur les lieux du « crime », le dénommé Gustave Ndong indiquera avoir ramassé les quatre pointes d’ivoire en forêt et les avoir acheminés à Libreville dans le but de les vendre, version qui ne convainc pas. L’homme a été conduit dans les locaux de la PJ pour être entendu. Il a été placé en garde à vue. Il devra répondre de son acte devant la justice.

FIN/GABONPRESSE/READC/2018

 

About Redaction Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top