Home / Société / Gabon / Accident de Kango: le SAMTAC souhaite un nettoyage au Ministère des transports et de la logistique
Gabon / Accident de Kango: le SAMTAC souhaite un nettoyage au Ministère des transports et de la logistique

Gabon / Accident de Kango: le SAMTAC souhaite un nettoyage au Ministère des transports et de la logistique

Samedi 23 Septembre 2017 (Gabon Presse) – Ce souhait fait par le président du syndicat des agents du ministère des transports et de l’aviation civile (SAMTAC), Malanda Ghislain intervient à la suite de l’accident de Kango, à 80km de Libreville dans la province de l’Estuaire du Gabon, accident qui a fait  six (6) morts calcinés et une victime qui a succombée quelques jours après.

Cette sonnette d’alarme faite par le président du syndicat des agents du ministère des transports et de l’aviation civile (SAMTAC), Malanda Ghislain, interpelle le gouvernement de revoir certains dirigeants dans certaines directions du ministère des transports et la logistique, pour sa part, la nouvelle patronne doit mettre un terme aux vieilles pratiques longtemps exercé  qui mettent en mal l’image du Ministère quant au fait que celles-ci ne font jamais aboutir les dossiers concernant les différentes problématiques du transport au Gabon avec la recrudescence des accidents de circulation qui déciment des vies humaines […] le cas de Kango.

« Le Ministère des transports devrait s’exprimer sur cet énième accident de Kango », s’est exprimé le président du SAMTAC, Ghislain Malanda, ce 22 septembre 2017 à Libreville.

il estime, «qu’ il n’est pas question de monter une cellule de crise avec les mêmes visages vu  que cela n’a jamais donné un résultat probant et appliquer, au bénéfice des familles des victimes et de la sécurité routière en générale. L’on se rappelle de l’accident de Kango qui avait fait 17 morts, où en est le résultat de la cellule de crise qui avait été orchestrée pour revoir les causes afin d’éviter une répétition de ce genre d’accident ? »

D’ou son interroge sur la question de la position du ministère sur cette affaire dont il estime de tout cœur qu’il est préférable de faire un nettoyage dans les brefs délai.

« Démettre tous les responsables à la tête du ministère des transports, vu que  le décret  13/74 en son article 10 qui n’est pas respecté au Gabon ».

Nous y reviendrons…

 

FIN/GABONPRESSE/REDAC/2017

About Redaction Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top